ESPACE presse

L'essentiel pour comprendre les raisons et enjeux de la mobilisation

édito

Touche pas à mon père !

Au risque d’ouvrir une bataille sociétale divisant les Français, le gouvernement entend détourner la procréation médicalement assistée pour que des femmes vivant seules ou à deux puissent procréer artificiellement sans partenaire masculin, alors qu’elles ne souffrent pas d’infertilité. Résultat : l’Etat organiserait et financerait par l’impôt la fabrication
d’enfants sans père.
C’est ce projet, confirmé par la ministre des Solidarités et de la Santé le 11 novembre, qui provoque le lancement par Alliance VITA de cette campagne nationale d’alerte et de mobilisation.

Alors que les Français plébiscitent à 93% le « rôle essentiel » du père pour les enfants, la silhouette d’un petit garçon s’invite dans le débat et s’écrie « Touche pas à mon père » ! Il appelle la Nation à se mobiliser pour qu’aucun enfant de demain ne soit amputé par l’Etat du précieux repère de la paternité.

Tugdual Derville
Délégué général d’Alliance VITA

dolor risus. libero. leo. felis nunc odio dapibus